Les intimidateurs. Ils sont partout: à l’école, au travail, à l’épicerie, à la caisse. Mais parfois, un intimidateur peut être là où vous vous y attendez le moins: en vous-même.

 

Vérifiez ces 5 comportements d’intimidation et les meilleures façons de les combattre!

# 1 – Contrôle, Contrôle, Contrôle:

 

Le besoin de contrôler les autres provient d’une sensation d’insécurité de base. Parce que les intimidateurs ne peuvent pas élever leur propre estime de soi sans rabaisser celle des autres. Ce manque d’estime crée un conflit, un chaos interne. En conséquence, les intimidateurs tentent de contrôler tout ce qu’ils peuvent, que ce soit une situation ou une autre personne. Souvent ils vont briser la confiance d’une autre personne, si cela remonte leur propre estime. Tant qu’ils se sentent en position de pouvoir, il n’y a pas de menace.

Si vous ressentez ce besoin de contrôler les autres dans votre vie, il est temps de s’auto-examiner. Est-ce que votre entourage vous font remettre en question votre estime de soi? Et pourquoi? Une fois que vous avez déterminé la raison, il est préférable se confronter directement à ces personnes. Lorsque vous définissez des limites avec les autres, se crée une barrière saine qui protège votre propre estime.

 

# 2 – Victime de leurs impulsions :

Les intimidateurs ne peuvent pas contrôler leurs émotions. Quand une émotion comme la colère ou la peur est là, ils ne se soucient ni ne pensent aux conséquences de leurs paroles ou de leurs actes, ce qui entraîne blessures et déchaînement contre ceux qui les entourent.

Une façon de lutter contre cela est d’être à l’écoute de vos craintes personnelles . Être  en mesure de les  reconnaître quand ils sont déclenchés. Dites-vous bien que, si vous avez le droit d’être en colère, vous avez également un choix de laissez la colère vous contrôler. C’est la première étape vers l’auto-apaisement.

 

# 3 – Pas d’empathie :

 

Croyez-le ou non, l’empathie nous aide à ressentir la douleur ou la détresse des autres, pouvant mener à un épuisement émotionnel. Parce que ce sentiment peut rendre mal à l’aise, certaines personnes le bloque, créant ainsi une distance entre eux et les autres. Ils ne les voient plus comme des individus, mais les étiquettent ou les stéréotypent, ce qui facilite la souffrance.

La meilleure façon de récupérer une partie de cette empathie est de reconnaître que chaque individu  est un être avec ses propres problèmes de vie. Ouvrez-vous à l’autre. Essayez de trouver les points communs qui existent entre eux et vous. Permettez-vous de sentir leur douleur. Cela produira un sentiment de compassion, qui entraînera alors des sentiments de paix et de bien-être.

 

# 4 –  Zéro responsabilité :

 

Les intimidateurs sont toujours la victime. Ils ne prennent jamais la responsabilité de leurs paroles ou actes et ont toujours quelqu’un d’autre à blâmer. S’ils se déchaînent conte quelqu’un ou le blessent, c’est la faute de l’autre. Ironiquement, ils peuvent se considérer eux aussi comme le héros, tel le Président Snow dans «  The Hunger Games » par exemple, qui croit qu’en envoyant des enfants à la mort chaque année, il rappelle à tous les dangers de la rébellion et, par conséquent, préserve la paix.

La meilleure façon de lutter contre cette ligne de pensée est d’être responsable de ses propres actes, et admettre qu’il peut y avoir des façons plus saines d’aborder les situations négatives. Oui, l’autre personne aurait pu faire quelque chose pour vous blesser, mais reconnaissez vos propres erreurs, et vous apprendrez peut être à quelqu’un d’autre à en faire de même!

Source:Psychcentral / Bullyonline / Psychology Today / Positivityblog / Nobullying / www.davidwolfe.com 

Traduit et adapté par :www.astucesdelanature.com

Notez cet article

Laisser un commentaire