chien erron

Cet ancien soldat chevronné sait bien qu’on ne doit jamais laisser un ami en arrière. Afin de fournir un foyer plus sûr à l’animal avec lequel il avait sympathisé pendant son service en Iraq, il organisa son voyage pour qu’il puisse le rejoindre chez lui, en Californie.

 

Bien qu’il soit à l’origine un cabot errant, Ollie n’en reste pas moins un chien qui sort de l’ordinaire. Après une balade au sein de la base d’une unité militaire de l’armée américaine stationnée près de Kirkuk en Iraq, il devint rapidement la mascotte de la troupe et lui permit de garder le moral pendant la période difficile qu’elle traversait.

Le chien errant se montrait tellement amical qu’il gagna rapidement le cœur de chacun des soldats de la troupe. Un homme en particulier se prit d’une affection particulière pour l’animal. Il s’agit du soldat Ken Wyrsch, qui prit Ollie sous sa protection

Ken Wyrsch eut ainsi à cœur de dresser Ollie dont la présence lui apportait beaucoup de réconfort, tandis qu’il se battait aux côtés des forces militaires kurdes en Iraq. Plus le temps passait, plus le duo s’épanouissait ensemble, nouant des liens indéfectibles.

« Il était là quand nous partions en mission, il était toujours là quand nous revenions », raconta Ken à la chaine CBS à San Francisco

Quand Wyrsch apprit que son unité était sur le point d’être dissoute et que chacun rentrerait à la maison, il crut qu’il n’aurait d’autre choix que de laisser Ollie derrière lui.

« Vous ne pouvez pas laisser un ami en arrière, c’est impossible », déclara Ken Wyrsch.

Il avait peur que Ollie ne puisse pas survivre longtemps dans les rues dangereuses d’un pays déchiré par la guerre, où les animaux étaient souvent traités avec cruauté.

« Je ne sais pas, peut-être qu’un Iraquien s’en serait servi comme cible pour s’entraîner au tir ou quelque chose dans ce genre », indiqua Ken Wyrsch.

Il décida alors de contacter l’association internationale pour la protection des animaux, afin qu’elle l’aide à ramener Ollie chez lui, à San Francisco.

Ken Wyrsch retrouva enfin son meilleur ami au terminal de fret de l’aéroport international de San Francisco en mai 2015, après que l’association internationale de protection des animaux a réuni la somme nécessaire pour le voyage en avion d’Ollie, qui parcourut ainsi des milliers de kilomètres depuis l’Iraq, dans l’optique de retrouver son bienfaiteur.

Dès qu’il aperçut Ken Wyrsch, environ un mois après l’avoir quitté, Ollie se dressa sur ses pattes arrière afin d’étreindre son nouveau propriétaire.

« Content de te voir », déclara Ken Wyrsch à Ollie.

« Vous savez, il a fallu plusieurs milliers de dollars de dons pour que ce chien puisse venir jusqu’ici ! C’est un bon chien, il le mérite », témoigna Ken.

Tout est bien qui finit bien, Ollie, le chien qui errait en Iraq sans nulle part où aller, trouva finalement un nouveau foyer dans la région de San Francisco, au sein duquel il pourrait passer le reste de ses jours et démarrer une nouvelle vie aux côtés de son meilleur ami.

« Il m’accompagnera désormais pendant le reste de ma vie », promit Ken Wyrsch.

Découvrez leurs émouvantes retrouvailles ci-dessous :

Source: epochtimes.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here