COVID Party

« Je crois avoir commis une erreur », a déclaré le trentenaire à son infirmière avant de mourir : « Je pensais que c’était une blague, mais ce n’en est pas une ».

Un jeune homme est mort après avoir assisté à une « COVID Party » (fête COVID) parce qu’il ne croyait pas au virus.

Le patient, anonyme, mais qui aurait la trentaine, est tombé gravement malade avant de décéder au Methodist Healthcare Hospital de San Antonio, au Texas.

Avant de mourir, le patient a dit à son infirmière qu’il avait participé à une « COVID Party ». Ce genre de rassemblement a commencé à se produire dans différents endroits aux États-Unis, où les gens risquent leur santé pour voir si le coronavirus est réel ou non.

masque corona

Ces fêtes-là sont organisées par une personne atteinte du COVID-19, et des participants y assistent pour voir s’ils attrapent le virus. En Alabama, des étudiants ont été inculpés de récolter de l’argent dans un pot, afin de l’offrir à la première personne atteinte du virus.

Dr Jane Appleby, médecin en chef de Methodist Healthcare, a résumé les derniers mots du patient : « Je pense avoir commis une erreur« .

Il a poursuivi : « Je pensais que c’était une blague, mais ce n’est pas le cas. »

ABC 3 News

Malgré les preuves et le nombre croissant des gens contaminés, le jeune homme a refusé de croire que le virus était une menace et a délibérément choisi de se mettre en danger en assistant à la fête.

Dr Appleby a signalé qu’il s’agit juste d’un « exemple de décès potentiellement évitable chez un jeune membre de notre communauté« . Les gens resteront toujours en danger tant qu’ils continueront à ignorer les conseils et les preuves présentées par les autorités concernant la gravité du COVID-19.

 

Le médecin a déclaré :

Le virus ne fait aucune discrimination et aucun de nous n’est invincible. Je ne veux pas être alarmiste. Mais nous essayons simplement de partager quelques exemples concrets, pour montrer à notre communauté que ce virus est très grave et que sa propagation est très rapide.

Elle a expliqué que plusieurs jeunes reçoivent actuellement un traitement au sein de Methodist Healthcare. Et tandis que certains peuvent rentrer chez eux, « d’autres tombent très vite malades et ont besoin de soins intensifs ».

Dr Appleby a souhaité que la population locale ne nécessite jamais le recours aux services de Methodist Healthcare. Elle a aussi exhorté les gens à « porter un masque, à rester chez eux quand ils le peuvent, à éviter les regroupements et à se désinfecter les mains« .

Selon elle, le taux des cas atteints de coronavirus dans le comté de Bexar est passé de 5 % à un 22 %, un taux  » inquiétant  » en quelques semaines.

 

Source: unilad.co.uk

Laisser un commentaire